Congés Barcares 2017 :

 

Samedi 5/8/2017 Départ Lentilly destination Saint-Remy-de-Provence 3h

Réservation hotel pour deux nuits à l'hotel : Auberge de Saint-Remy-de-Provence

 

Saint-Remy-de-Provence :

 

Histoire de Saint-Remy-de-Provence : Déjà habitée 600 ans avant notre ère elle devient une ville prospère autour de sa source guérisseuse et sacrée. Hellénisée au IIe siècle av. JC. puis conquise par les romains vers 60 av. JC, la ville appelée Glanum se dote de tous les monuments d'une cité romaine. Détruite par les invasions barbares vers 260 et abandonnée, elle commence à se développer à 1 km au nord, à son emplacement actuel sous le nom de Saint Rémy de Provence.

 

- Visite de la ville
- Visite du musée des Alpilles : Musée Ethnologique régional.

 
Chardon1 Chardon2
 
 
 
 croix

Croix de batelier du Rhône :

La hampe et les bras supportent les symboles de la Passion du Christ.

Les croix de bateliers (ou mariniers) du Rhône, dites aussi "croix d'équipage", étaient fabriquées en Ardèche, dans la région de Serrières et de Condrieux. Elles étaient placées à l'arrière (poupe) de la première barque du convoi.

 
 
 
 
maison nostradamus

Maison Natale de Nostradamus

Voir Album Photo et pièce jointe.

 
 
 
Dimanche 6 Aout :
 
 
- Parcours « Route Van Gogh » : Sur 1 km, promenade le long des paysages qui ont inspiré le peintre. La route est jalonnée de 19 reproductions des œuvres peintes à Saint-Rémy-de-Provence par l’artiste.

- Visite des Antiques qui comprennent :
 
Le Mausolée des Julii (30 av. JC.)
Arc de Triomphe (20 ap. JC.)  qui marquaient l’entrée de Glanum.
 
antique
 
- Visite du site archéologique de Glanum (voir plus bas) : Habitée dès le VIIe siècle av. JC., la citée fut hellénisée plus tard, puis devint une colonie romaine. Détruite par les invasions barbares en 260 elle est alors abandonnée. Redécouverte en 1920, on y trouve tous les monuments caractéristiques des cités romaines (voies, temples, forum, thermes, basilique, curie, boutiques, habitations,…).
La ville se déplace alors sur l’actuelle ville de Saint-Rémy-de-Provence (voir plus bas Glanum et hôtel de Sade).
 
Glanum
 
La source sacrée :
 
source sacre
 
 
 
Les termes :
 
terme
 
 
Un commerce : Un boucher. Les traces archéologiques montrent un anneau pour attacher l'animal et une connexion à l'égout pour évacuer le sang. Les commerces étaient de petits batiment car les clients n'entraient pas dans le batiment. Tous commerce se faisaient depuis la rue.
 
boucher
 
- Visite du monastère Saint-Paul : Découverte du cloître et de la reconstitution de la chambre ou Van Gogh fut interné. Le site est encore « Maison de Santé ».
 
monastere
 
- Visite de l’Hôtel de Sade : Exposition des découvertes sur le site de Glanum (sculpture, monnaie), vestiges de l’ensemble thermal (dont l'hypocauste en photo) du Ive siècle ap. JC. Puis également sa réoccupation durant l’époque médiévale (église Saint-Pierre) et la renaissance.
 
hypocauste

- Départ pour les Baux-de-Provence avec :
 
Visite du village fortifié
Visite des carrières de Lumières
 
 
Lundi 7 Aout :
 
Retour au village des Baux-de-Provence
 
- Visite du château des Baux-de-Provence : Le Château des Baux propose une exposition de machines de siège : trébuchet (Le plus grand trébuchet de France (16 mètres de haut) voir photo), couillard, bricole, baliste et bélier. Ces machines sont de véritables reconstitutions grandeur nature et les catapultes sont en mesure de tirer à plus de 200 mètres. Ces engins de guerre étaient couramment utilisés durant le Moyen-âge, aux Baux notamment.
 
trebuchet
 

- Visite du moulin de Daudet à Fontvieille : On ne connait toujours pas l’origine du moulin à vent. De nombreuses hypothèses le ramène du Moyen-Orient par les croisés ou venu des steppes d’Asie-Centrale (voir plus bas les moulins).
 
  
moulin daudet mecanisme
 
mecanisme II
 Les moulins à vent présente un système permettant de s'orienter en fonction du vent. Un levier permet de débloquer la calotte pour qu'elle s'oriente convenablement à 360°.
 
 
 
- Départ pour Barcares

Jeudi 10 Aout :
 
- Départ randonnée à Cucugnan et visite du site naturel avec cascade et les ruines du moulin à eau de Ribaute (voir plus bas). Randonnée autour du village de Duilhac sur Peyrepertuse :
 
- Cucugnan possède elle aussi son moulin.
 
 
meule1   canal  Meule2
 Anille : Fer incrusté et scellé dans la meule tournante d’un moulin, et solidaire de l’axe ou de la manivelle d’entraînement.
 
 
 
 
Mercredi 16 Aout :
 
Départ pour l'espagne pour un circuit médiéval :
 
- Besalu
 
- Castellfollit
 
- Saint Joan les Fonts
 
- Santa Pau
 
 
 
Site archéologique de Glanum :
 
Rome s’empare du sud de la France actuelle dès le IIe siècle av. JC. et fonde, en 118 av. JC., une colonie à Narbonne.
Ce territoire sert de base à César (100-44 av. JC.) pour la conquête des Gaules puis, dans le cadre d’une vaste réorganisation de la région, Octave, dit Auguste (63 av. JC -14 ap. JC), Premier empereur de Rome, crée, en 27 av. JC., la Gaule narbonnaise.

La cité gauloise de Glanon devient alors une place forte de droit latin, avec possibilité pour ses habitants d’accéder à la citoyenneté romaine.
 
Les premiers habitants s’installent aux VIIe et Vie siècles av. JC. Le site devient un oppidum des Salyen.
Très tôt, le site montre des motivations religieuses autour de la source. Un dieu celtique, Glan, et ses compagnes bienfaisantes, les Mères glaniques, habitent ces eaux réputées guérisseuses et donnent leur nom aux habitants.
Les dieux Gaulois (Epona déesse des chevaux et des cavaliers, Sucellus le dieu au maillet, Glan) cohabitent avec les dieux grecs et romains (Valetudo déesse de la santé, Mercure, Hercule) et du syncrétisme romain  (Cybèle)
Le site fut ensuite hellénisé (extension des habitations au II et I siècle av. JC.), puis romanisé (sous Auguste ;  63 av. JC – 14 ap. JC.).
 
Abandonné en 260 avec les invasions alémaniques (voir Glanum a St Remy)
 
 
Il existe deux sources sacrées, aux vertus curatives (nombreux pèlerinages) :
 
- Le quartier de la source sacrée :
 
Utilisé dès le VIè ou Vè siècle av. JC. Dédié au dieu GLAN et aux mères Glaniques
 
- L’escalier salyen reliait la source au sanctuaire rupestre (creusé dans la roche).
- La source sacrée : Il a été monumentalisée au IIe siècle av. JC. ; un escalier de pierre descend vers le bassin alimenté par une galerie de captage.
- Le temple de Valetudo est un petit temple corinthien offert à la déesse romaine de la santé Valetudo. Une dédicace nous informe que ce serait le général Marcus Agrippa (63-12 av. JC.) proche d’Octave (futur Auguste) malade qui venant parfois profiter des bienfaits de la source aurait offert ce temple.
- Le sanctuaire d’Hercule est dédié au demi-dieu de la mythologie gréco-latine, symbole de la force physique. De nombreux autels votifs ont été retrouvés devant ce sanctuaire.
 
- La seconde dite « puits à dromos » aménagé en un escalier d’accès à l’eau dans le centre monumental. Ce centre comprend aussi le forum, la curie, la basilique et le temple toscan et la maison Sulla.

L’eau à Glanum :
 
L’eau était donc bien présente à Glanum. D’une part à travers ses sources sacrées puis à travers les édifices romains. Comme toutes les villes romaines Glanum possédait ses égouts (canaliser entre autres les eaux torrentielles, et les eaux usées), ses fontaines et ses thermes.
Un aqueduc reliant un barrage à la ville était construit. Il aboutissait dans un Château d’eau (Castellum) caractéristique avec ses tuyaux de plombs pour desservir la ville.
 
 
Le Moulin de Daudet :
 
 
Le moulin à vent de Daudet (rattaché à l’auteur, mais il ne lui a jamais appartenu) :
Trois pièces :
 
- Pièce du bas : bluterie (trie de la farine du son) et dortoir du meunier.
- Pièce du haut meule et mécanisme.
- Une troisième pièce plus bas pour en fait la bluterie. Le blutoir est un grand tamis qui servait à séparer le son de la farine).
Le haut du moulin est orientable. La calotte tourne sur la tour par son « chemin courant » qui glisse sur le « chemin dormant » qui lui sert d’appui. Un mécanisme à leviers intérieurs permet de débloquer la calotte pour une bonne orientation.
 
Fonctionnement :
 
- Le vent fait tourner les ailes du moulin qui entraine l’arbre de couche.
- L’arbre de couche fait tourner le grand rouet (rotation verticale) qui permet la rotation de "la lanterne (rotation verticale) qui entraine la meule courante.
 
Les meules :
 
Après façonnage, les meules étaient coupées en plusieurs morceaux pour pouvoir les faire entrer dans le moulin, puis cerclées de fer.
 
- L’une est appelée meule gisante. Elle était fixée sur le plancher appelé lit du moulin.
- L’autre est la meule courante portée par un axe tournant qu’entraîne la lanterne.
- L’écartement des meules étaient réglé en fonction de leur vitesse de rotation et du débit de la trémie par l’intermédiaire d’un levier qui agissait sur la poutre meulière située sous les meules.
La trémie déverse le grain au cœur des meules par l’œillet.
- Les meules étaient striées pour évacuer la mouture qui coulait dans une gouttière jusque dans la huche installée. Les meules ne devaient tourner à vide car l’échauffement pouvait déclencher un incendie.
 
Le moulin à eau de Ribaute :
 
Près des ruines du moulin, il est possible de trouver d’anciens éléments de meules de pierre ayant servi à moudre les grains de blé lorsque le bâtiment était exploité par la commune de Duihac-sous-Peyrepertuse, du XVIe au XVIIIeme siècle.
Dans le sol se remarquent de très nombreux trous de calage qui permettaient de fixer un système de planches ayant pour fonction de dévier le ruisseau Le Verdouble vers le moulin.
 
En rémunération de son travail, le meunier prélevait sur la mouture
Le débit assez régulier de la rivière : la verdouble
 
--------------------------------------------------------------------------
Aménagement du courant d’eau :
 
 
Les moulins médiévaux :
 
- Ils tournaient tout entier sur un trépied pour suivre le souffle du vent.
- C’est au XVe siècle qu’apparaissent les moulins à vent tels que nous les connaissons (dit moulins à tours).
- Au XVIIIe siècle, fut l’âge d’or des moulins à vent (un dans chaque village ; les grains se conservent bien dans les silos, la farine doit être produite au fur et à mesure).
 

Rappel : La meunerie antique :
 
- Dans l’antiquité la meule à main à longtemps été utilisée. Cette tache pénible était surnommée « le moulin à sang ».
 
- Les romains mirent au point une technique industrielle en domptant l’eau. Le meilleur exemple est la « Meunerie de Barbegal » et son aqueduc découvert en 1940 par Fernand Benoit. Cet ensemble minotier tournait entre les IIe et Ve siècles. Il était constitué de seize roues hydrauliques, disposées en deux cascades parallèles. Elles entraînaient autant de meule à grain horizontales. L’infrastructure était sous la protection de Baccus dieu du vin de la vigne et de la débauche.
 
 
 

Dromos : passage en couloir (mot grec).
 
 
20170805_170754
20170805_170754 20170805_170754
20170805_172346
20170805_172346 20170805_172346
20170805_173412
20170805_173412 20170805_173412
20170805_193535
20170805_193535 20170805_193535
20170805_194228
20170805_194228 20170805_194228
20170806_114235
20170806_114235 20170806_114235
20170806_120701
20170806_120701 20170806_120701
20170806_131035
20170806_131035 20170806_131035
20170806_150542
20170806_150542 20170806_150542
20170806_155852
20170806_155852 20170806_155852
20170807_103109
20170807_103109 20170807_103109
20170807_104549
20170807_104549 20170807_104549
20170807_105530
20170807_105530 20170807_105530
20170807_111629
20170807_111629 20170807_111629
20170807_111757
20170807_111757 20170807_111757
20170807_112830
20170807_112830 20170807_112830
20170807_113204
20170807_113204 20170807_113204
20170807_113441
20170807_113441 20170807_113441
20170807_120140
20170807_120140 20170807_120140
20170810_144555
20170810_144555 20170810_144555
20170810_160935
20170810_160935 20170810_160935
20170810_170117
20170810_170117 20170810_170117
20170810_171635
20170810_171635 20170810_171635
20170810_172404
20170810_172404 20170810_172404
20170810_181051
20170810_181051 20170810_181051
20170810_182453
20170810_182453 20170810_182453
antique
antique antique
boucher
boucher boucher
canal
canal canal
hypocauste
hypocauste hypocauste
maison nostrada...
maison nostradamus maison nostradamus
meule1
meule1 meule1
meule2
meule2 meule2
monastere
monastere monastere
source sacre
source sacre source sacre
terme
terme terme
trebuchet
trebuchet trebuchet
 
Attachments:
Download this file (guide-touristique-StRemy.pdf)Guide touristique[Guide touristique]4877 kB