Dans les Landes à Biscarosse :


Notre séjour :


Dimanche :

Départ de Lyon (5°), arrivée à Biscarrosse (17°) / Visite de Biscarrosse plage, aperçu de Biscarrosse lac et installation dans la chambre d'Hôtes que nous avons réservé.

 http://chambre-hotes-biscarrosse.jimdo.com/

Idéal pour un couple avec enfants....et pour les sportifs, vous serez très bien renseigné, conseillé par paul, pratiquant régulièrement le triathlon avec ses enfants...

Et pour ceux qui souhaites allier tourisme et bien être, véronique naturopathe et psychocorpologue sera là pour vous aider.

Lundi :

Visite du musée de l'Hydravion, fermé pour travaux. Nous avons quand même pu voir et prendre en photo quelques modèles.

Arcachon, visite de la ville. Le temps n'étant pas idéal, nous avons préféré reporté la visite du bassin d'Arcachon et du Cap-Ferret....et nous avons bien faits....

Visite de Mimizan

Mardi (soleil) :

Visite du Cap-Ferret, balade en vélo (25 Km bientôt sur le site, notre circuit).

Mercredi (soleil, obligé d'acheter une bonne crème écran total) :

Matin : Visite des marais en barque, une très riche visite, on nous avons pu rencontrer de nombreux animaux dans leurs milieu naturel (Héron, rapace milan, cormoran, ragondin, canards colverts, et dans les aquariums des tortues, des écrevisses et des poissons chats.

A noter, que les tortues (à l'origine surement libérées par un particulier dans le lac) peuvent parfois être visibles sur les berges du lac, en bonne saison.

Après-Midi : Visite du musée archéologique de sanguinet (voir plus bas), de la plage du petit Nice, de la Dune du Pilat, arrêt photos souvenir devant le fameux "Camping des flots Bleus".

Jeudi :

Balade en vélo entre forêt et plage du lac, paysage merveilleux, niveau facile (si on s'autorise quelques pieds à terre), malgré le début vallonné.

Bientôt sur le site, le circuit (20 km environ).

Vendredi :

Retour à Lyon avec super bronzage.

Samedi :

Neige à Lyon, fin Avril, du jamais vu......

Dans les Landes :

 

 Nature :

Les dunes du Pilat / Bassin d'Arcachon / Les Plages / Les Lacs…

Balade en barque, dans les marais.

Balade en vélo dans la forêt Landaise, au bord des lacs et à la pointe du Cap Ferret (bientôt les parcours seront disponibles sur le site).

Pour les photos voir l'album en fin d'article.

 

DSC 0278 01 DSC 0272 01 DSC 0276 01

 

 

 Marée depuis le Cap Ferret

Feretmareebasse-0010 Feretmareebasse-0011
Feretmareehaute-0012

 

 

Feret-0019
 La Chapelle Algérienne (voir pièce jointe)

 

 

 

Pour mes amis les plongeurs....
ArcachonDSC 0242

 La villa Saint-Yves, sur le front de mer arcachonnais, permet de repérer le trou Saint-Yves.

Le trou Saint-Yves est une fosse de plus de 30 mètres de profondeur se trouvant dans le chenal du Teychan. La position de la villa Saint-Yves, sur le front de mer, aservi de repère aux marins et a fini par donner son nom à cette fosse. Celle-ci sert depuis longtemps de cimetière à des navires de tout genre désarmés et colulés volontairement. Une dizaine d'épaves recensées y reposent (dont un avion de chasse de type Mystère IV tombé suite à une panne en 1969).

 

Ses villages :

Biscarosse / Sanguinet / Dax…

Histoire :

Préhistoire -> Dame de Brassempouy

Antiquité -> L'Aquitaine antique,

Patrimoines religieux : Abbaye, Cathédrale...

Sport, découverte :

Randonnée vélo / Balade Barque

Ses Musées :

Le musée archéologique de Sanguinet

Le musée de Latécoère et de l’Hydraviation

Le musée de Borda

 Le cinéma :

DSC 0384 01

Vous avez tous vu le film "Camping" avec Patrick.....

 

Le camping "Les Flots Bleu"......J'y étais....du moins à l'entrée et un peut seul....

La Préhistoire :

Dame de Brassempouy :

La Dame de Brassempouy ou la Dame à la capuche est une petite statuette en ivoire de 3,5 cm, découverte en 1894 dans "les grottes du pape"... Elle a 27.000 ans... de l'époque du "gravettien" au paléolithique supérieur. C'est la plus ancienne représentation d'un visage humain.  L'original est conservé dans le musée des antiquités nationales à Saint Germain en Laye pour la préserver.

Dans le village de Brassempouy, bastide-rue du XIIIème siècle, la Maison de la Dame, située dans l'ancien château de Poudenx, à quelques centaines de mètres des grottes où ont été découverts différents objets et figurines, abrite outre la reproduction de la Dame à la capuche, des ébauches de statuettes et notamment la vénus de Brassempouy ou "la poire", "la figurine à la ceinture", "la fillette", "la figurine à la pèlerine"...


Les musées  :

Le musée de Latécoère et de l’Hydraviation :

 

musee-0001 musee-0002
musee-0003 Entre 1930 et 1935, Biscarrosse accueillait les usines Latécoère où étaient assemblés et essayés les appareils... Le lac sud dit "Latécoère " servait de centre d'essai sur la base des Hourtiquets.

 

 Le musée de Borda :

Les premières salles sont réservées aux vestiges préhistoriques et gallo-romains. A voir également, deux lieux-annexes, la crypte archéologique dans laquelle on peut admirer les fondations, découvertes en 1982, d'un temple aux dimensions impressionnantes ; un trésor gallo-romain fut mis au jour, et notamment deux très belles statuettes en bronze.

Le musée archéologique de Sanguinet :

De nombreuses découvertes sous-marines ont été réalisées, ces dernières années à Sanguinet.

Le site de Sanguinet fut d'abord ouvert sur la mer, avant  que les mouvements de l'océan favorisèrent la formation de massifs dunaires littoraux obstruant l'écoulement des eaux vers l'océan... Ainsi au fur et à mesure,un lac se forma. Les populations se déplacèrent plus haut...

Les fouilles sous-marines effectuées depuis 1977 ont permis de mettre au jour le "Put Blanc", village de pêcheurs du VIème siècle avant J.C, "l'Estey" du IIème avant notre ère englouti au Ier siècle après J.C, et le site de "Losa", village gallo-romain qui disparut au IVème siècle... Mais également une trentaine de pirogues dont la datation s'étend sur plus d'un millénaire jusqu'au Ier siècle de notre ère... ce qui tend à démontrer l'importance de l'estuaire, puis du lac comme zone portuaire...

Le musée présente les nombreux objets retrouvés ainsi que des explications sur la formation du lac et des vidéos montrant le travail des plongeurs.

 

Les archéologues ont bénéficié de deux avantages :

- Une évolution par palier, et non en couche stratigraphique, suite aux nombreuses évolution du niveau d'eau.

- L'eau, qui a conservé toutes les structures organiques (bois) : pilier, charpentes, plancher, pirogues....

 

musee-0004

musee-0005
   

 

Marmitte à anse interne.

Reproduction d'un système de cuisson. On pouvait ainsi règler la hauteur souhaitée.

musee0016 01

musee0017 01

 

 

 

Le Fanum, au fond du lac....
Fanum
musee0021 01
Une des nombreuses pirogue retrouvé. Elles sont enfermés dans un environnement spécifique pour garantir leurs conservations.
pirogue0028 01

 

 

Patrimoines religieux :

Abbaye d'Arthous
Abbaye Saint Jean de Sorde
Cathédrale Notre Dame de Dax
Cathédrale St Jean Baptiste d'Aire sur l'Adour

Crypte de Saint Girons :

La crypte de Saint Girons est le dernier vestige d'une importante abbaye. Au IVème siècle, Girons venant d'Afrique évangélise la région... Martyrisé par les Wisigoths, il est enterré sur place... Un sanctuaire en bois est alors construit pour accueillir les pèlerins attirés par les miracles qu'on lui attribue. L'édifice est reconstruit en pierre par charlemagne, détruit par les wikings, construction d'une véritable abbaye au XIème siècle. L'église sera démolie en 1904.

D'Aquitaine à Lyon :  (Source wikipedia) :

L'Aquitaine antique (ou Aquitaine historique) est la région dénommée Aquitania par Jules César dans ses Commentaires sur la Guerre des Gaules (De bello Gallico). Son territoire était compris entre la Garonne, les Pyrénées et l'océan Atlantique. Les aquitains sont un peuple d'origine basque, dont la langue en était également
et n'étant pas gauloise (non apparenté aux langues celtes). Certains de ces peuples ont des origines diverses, notamment les Boiates (germains arrivés lors de l'invasion de la Gaule vers -106), et les Convènes (soldats celtibères de l'armée romaine de Pompée, installés vers -72).

La Gaule aquitaine est une des trois provinces romaines (avec la Belgique et la Lyonnaise) créées par Auguste en 27 av. J.-C. à partir du temps de la Gaule romaine. Auparavant, seule la Gaule narbonnaise existait. Le territoire de l'Aquitaine antique, limité au triangle Pyrénées – Atlantique – Garonne, facilement conquis par Publius Crassus, lieutenant de Jules César, en 55 av. J.-C., est ainsi augmenté d’une partie de la Gaule centrale, jusqu’à la Loire.

 

La Gaule aquitaine était une province impériale. Sa capitale fut Mediolanum Santonum (Saintes), puisBurdigala (Bordeaux), à partir du IIIe siècle, qui avait déjà acquis en 48 le statut prestigieux de municipe de droit latin.

 

 

Pays de Boch (Aquitaine) :

 

Source : Archéologie en Buch et Born de François Thierry.

 

Dans le Pays de Buch, Dr. Peyneau effectua pendant la Première Guerre mondiale des fouilles qui ont permis la découverte d'objets antique appartenant à deux période distincte (cimetière antique et une nécropole mérovingienne). Un curieux bâtiment est aussi décrit pouvant appartenir à un petit temple (Fanum) ou un monument funéraire.

 

Ensuite, vers 1876, Le chef de gare de Lamothe, M. Barbière avait découvert lors de ses fouilles bénévoles dans les alentours le même type de matériel à savoir :

 

Bucher et tombe

 

scramasax : Epée courte d'époque barbare.

 

Fusaïoles : Les fusaïoles se présentent sous forme d’un objet biconvexe, concavo-convexe, elliptique, plan-convexe ou discoïde, percé d’un trou central destiné à recevoir l’extrémité du fuseau auquel il sert de contrepoids/volant d’inertie lors du filage. Elles peuvent être en différentes matières en fonction des époques notamment (pierre, terre cuite, plomb, plomb/étain,…), ce qui importe c’est leur masse élevé ou plus précisément leur moment d’inertie. Les stations lacustres de l’âge du bronze ont livré d’innombrables fusaïoles en argile.

 

lacrymatoires en verre : (Antiquité romaine) Petit vase de terre cuite ou de verre, déposé dans la plupart des tombeaux, et qui, selon toute apparence, contenait les huiles odorantes dont ont parfumait le bûcher avant de l’allumer.

 

Fragments de vases en terre dite samienne (sigillée) et en terre ordinaire

 

Petits bronzes de Tétricus

 

Briques à rebords

 

Divers objets de métaux oxydés etc...

 

Voir lien : Architecture et symbolisme Romain>

 

 

voies gen

Parmi les grands itinéraires romains créés au départ de Lyon par Agrippa vers -20 av. J.-C., la Voie d’Aquitaine reliait Lugdunum à Bordeaux (Burdigalia) en traversant le Forez par Feurs (Forum Segusavorium).

La place de Trion : un carrefour des voies :


La place de Trion (trivium, "les trois routes") se situe à l’emplacement d’un carrefour antique important. A cet endroit, la voie romaine descendant de Fourvière se séparait pour donner naissance à la Voie de l’Océan (qui suivait le vallon jusqu’à Gorge de Loup puis Vaise par les rues Pierre Audry, Sergent Michel Berthet, place Valmy, puis rue de Bourgogne), à la Voie d’Aquitaine (rue de la
Favorite) , et à une voie desservant les quartiers sud de la ville (rue de Trion).


Ce carrefour, situé à l’extérieur de l’enceinte présumée de la cité, était bordé de nombreux tombeaux et constituait la plus grande nécropole de Lugdunum, celle de Trion.

 

Important voir : De Lugdunum aux églises de Lyon (3/3)>

 

Plan trouvé sur internet

 

 

Album photos :

arcachondsc_008...
arcachondsc_0088 arcachondsc_0088
arcachondsc_009...
arcachondsc_0093 arcachondsc_0093
arcachondsc_010...
arcachondsc_0101 arcachondsc_0101
arcachondsc_011...
arcachondsc_0116 arcachondsc_0116
arcachondsc_024...
arcachondsc_0240 arcachondsc_0240
arcachondsc_024...
arcachondsc_0245 arcachondsc_0245
arcachondsc_069...
arcachondsc_0694 arcachondsc_0694
dsc_0039
dsc_0039 dsc_0039
dsc_0045_01
dsc_0045_01 dsc_0045_01
dsc_0055
dsc_0055 dsc_0055
dsc_0082_01
dsc_0082_01 dsc_0082_01
dsc_0143
dsc_0143 dsc_0143
dsc_0185
dsc_0185 dsc_0185
dsc_0220
dsc_0220 dsc_0220
dsc_0310_01
dsc_0310_01 dsc_0310_01
dsc_0344
dsc_0344 dsc_0344
dsc_0348
dsc_0348 dsc_0348
dsc_0394
dsc_0394 dsc_0394
dsc_0395
dsc_0395 dsc_0395
dsc_0396_01
dsc_0396_01 dsc_0396_01
dsc_0398
dsc_0398 dsc_0398
dsc_0409
dsc_0409 dsc_0409
dsc_0428
dsc_0428 dsc_0428
dsc_0439
dsc_0439 dsc_0439
dsc_0442
dsc_0442 dsc_0442
dsc_0443
dsc_0443 dsc_0443
dsc_0468
dsc_0468 dsc_0468
dsc_0471
dsc_0471 dsc_0471
dsc_0491
dsc_0491 dsc_0491
dsc_0497
dsc_0497 dsc_0497
dsc_0500
dsc_0500 dsc_0500
dsc_0505
dsc_0505 dsc_0505
dsc_0527
dsc_0527 dsc_0527
dsc_0534
dsc_0534 dsc_0534
dsc_0561_01
dsc_0561_01 dsc_0561_01
dsc_0713
dsc_0713 dsc_0713
feret-0001
feret-0001 feret-0001
feret-0002
feret-0002 feret-0002
feret-0003
feret-0003 feret-0003
feret-0004
feret-0004 feret-0004
feret-0005
feret-0005 feret-0005
feret-0006
feret-0006 feret-0006
feret-0007
feret-0007 feret-0007
feret-0008
feret-0008 feret-0008
feret-0009
feret-0009 feret-0009
feret-0013
feret-0013 feret-0013
feret-0017
feret-0017 feret-0017
feret-0018
feret-0018 feret-0018
feret-0021
feret-0021 feret-0021
feret-0022
feret-0022 feret-0022
feret-0023
feret-0023 feret-0023
feret-0024
feret-0024 feret-0024
feret-0025
feret-0025 feret-0025
velolac-0001
velolac-0001 velolac-0001
velolac-0002
velolac-0002 velolac-0002
velolac-0003
velolac-0003 velolac-0003
velolac-0004
velolac-0004 velolac-0004
velolac-0005
velolac-0005 velolac-0005
velolac-0006
velolac-0006 velolac-0006
velolac-0007
velolac-0007 velolac-0007
velolac-0008
velolac-0008 velolac-0008
velolac-0009
velolac-0009 velolac-0009
velolac-0010
velolac-0010 velolac-0010
velolac-0011
velolac-0011 velolac-0011
velolac-0013
velolac-0013 velolac-0013

L'Aquitaine antique (ou Aquitaine historique) est la région dénommée Aquitania par Jules César dans ses Commentaires sur la Guerre des Gaules (De bello Gallico). Son territoire était compris entre la Garonne, les Pyrénées et l'océan Atlantique. Les aquitains sont un peuple d'origine basque, dont la langue en était également
et n'étant pas gauloise (non apparenté aux langues celtes). Certains de ces peuples ont des origines diverses, notamment les Boiates (germains arrivés lors de l'invasion de la Gaule vers -106), et les Convènes (soldats celtibères de l'armée romaine de Pompée, installés vers -72).

Attachments:
Download this file (ChapelleAlgerienne.pdf)ChapelleAlgerienne[ChapelleAlgerienne]737 kB