Cuba 2013 (En cours) :

 

Visite de la côte nord-ouest de Cuba avec trois sites classés par l’UNESCO :

La vieille Havane.

Le centre historique de Trinidad.

A quelques kilomètres, la vallée de los Ingenios, et enfin Viñales.

 

Véhicules 1 Véhicules 2
Véhicules 3 véhicules

 

         
 LA HAVANE :


Le centre historique de La Havane a conservé le modèle de son plan urbain d’origine avec ses cinq grandes places, chacune ayant son propre caractère architectural. Il fait bon flâner parmi des rues étroites où l’on découvre des styles populaires ou traditionnels ainsi qu'un ensemble homogène de maisons avec des arcades, des balcons, des grilles en fer forgé et des cours intérieures.

La Havane 3 La Havane 4 La Havane 7
La Havane 5 La Havane 6  

 


La calle Obispo, l'une des rues les plus pittoresques et animée de la vieille ville, met tout de suite dans l’ambiance : Elle héberge plusieurs librairies, galeries, apothicaires dont les boutiques ont gardées tout le charme d’antan, mais aussi le dernier magasin de la ville qui vend de l’eau potable (vestige de l’époque les habitations n’étaient pas desservies en eau)
C’est le lieu idéal pour les habitants de gagner quelques CUC (Cuban Convertible) : des vieilles dames en habit traditionnel hèlent les touristes pour qu’ils les prennent en photo avec leur cigare, ou encore la voix mélodieuse d’une cubaine qui déambule dans la rue pour vendre ses « mani, mani, mani » (chouchous). De-ci de-là, des musiciens en tout genre seuls ou en groupe jouent des airs entraînants, ou encore un cubain sur le pas de sa porte qui interpelle le passant pour proposer les meilleurs cigares de l’île à tout petit prix...

 

La Havane 2 Cubaine Cubaine 2

 

La rue débouche sur la plaza de Armas. C’est la première place de la ville à avoir été construite au 16ème siècle. Elle a rapidement été squattée par les militaires qui y pratiquaient leurs exercices, d’où le nom de place des Armes. Aujourd’hui les bouquinistes se sont installés à l’ombre de cette place arborée, et seul le « castillo de la real fuerza » à proximité rappelle son passé militaire.

 

La Havane 1

Non loin de là, la plaza de la Catedral forme un ensemble architectural très harmonieux et homogène de l'époque coloniale. Elle est bordée par la cathédrale, chef-d'oeuvre du baroque jésuite, le musée d'Art colonial et d'autres palais.


Il faut absolument y retourner la nuit car l’éclairage des bâtiments rend le lieu féerique.

 

La plaza Vieja est, elle aussi, assez spectaculaire avec nombre de beaux palais à la façade colorée, et des statues originales : une femme chevauchant un coq et brandissant une fourchette, ou a l’opposé de la place, une tulipe géante.

La Havane 13
Les terrasses des bars et restaurants permettent d’apprécier cette belle place quasiment entièrement restaurée tout en sirotant un mojito et en écoutant des groupes jouant des airs entraînants de salsa, ou bachata.

 

 

 
Il faut absolument quitter le quartier de la « Habana Vieja » pour aller dans le quartier Vedado et voir la plaza de la revolucion qui s’étend sur 72 000 m2.

 


Fidel Castro (Premier ministre de 1959 à 1976 puis, chef de l'État et chef du gouvernement. Egalement Premier secrétaire du Parti communiste de Cuba depuis sa refondation en 1965 jusqu’en 2011) y faisait d’interminables discours dont le plus long, en 1998, a duré pas moins de 7 heures 15 sans interruption !
La place est bordée d’un côté par deux immenses sculptures représentant les portraits de Fidel Castro et de Che Guevara (Dirigeant de la révolution cubaine, qu'il a théorisée et tenté d'exporter vers d'autres pays), et, de l’autre par le Mémorial José Martí (Fondateur du Parti Révolutionnaire Cubain).

 

La Havane 10 La Havane 11 La Havane 12

 

 

La Havane - Le Malecon

 

Pour finir la visite de la capitale, une promenade sur le Malecón est incontournable. C’est une route-digue de 7 km de long qui sépare la ville de la mer.

 

La partie entre la Calle 23 et la vieille Havane est bordée d'immeubles du XIXème siècle splendides mais rongés par les intempéries. Une grande partie est en restauration.

 


Le Malecón est, pour les havanais, un lieu de rencontres, de fête, de vie.



TRINIDAD ET LA VALLEE DE LOS INGENIOS :


L’existence de Trinidad et sa raison d’être historique sont dues à l’industrie sucrière qui prospérait dans la ville ainsi que dans la vallée voisine « de los Ingenios » entre la fin du 18ème siècle et la fin du 19ème siècle.
La vieille ville aux rues pavées, est occupée par des habitations hautement colorées.
Il y a toujours une place accessible en quelques enjambées qui permet de faire une pause pour profiter de l’architecture des bâtiments : De la modeste maison à de luxueux édifices, fortement marqués d’influences andalouses et maures, ou encore, aux formes néoclassiques européennes.

La Plaza Mayor (la Place principale), le cœur du centre historique, est bordée par des édifices remarquables (le Palacio Brunet, le Palacio Cantero) et est dominée par le campanile jaune du Convento de San Francisco.

Trinidad 13 Trinidad 2 Trinidad 14
Véhicules 4 magasin 2 magasin 4

 

 

Un train touristique permet de rejoindre la vallée de Los Ingenios à douze kilomètres au nord-ouest de Trinidad.

Plus de cinquante ingenios, sucreries, y étaient en activité à l’apogée de l’activité industrielle au 19ème siècle. Les anciennes plantations, les bâtiments des sucreries et les autres équipements, sont le témoignage le plus complet et le mieux préservé du processus agro-industriel sucrier des Caraïbes aux 18ème et 19ème siècles et du phénomène connexe de l’esclavage (12 000 esclaves).

 

P1120950 Trinidad - Vallée de los Ingenios 1 Trinidad - Vallée de los Ingenios 2
 Trinidad - Vallée de los Ingenios

 

 

 

 

 

La Torre Manaca Ignaza est une tour de cinquante mètres de hauteur et de sept étages qui servait à la surveillance des esclaves dans les champs de canne.

 

VIÑALES :

La vallée de Viñales abrite de spectaculaires pitons de calcaire (mogote) atteignant jusqu’à 300 mètres de haut.

La végétation a recouvert les mogotes, qui, érodées par les pluies, abritent de nombreuses grottes. Ces dernières ont été habitées pendant plusieurs siècles avant l'arrivée des conquérants espagnols puis ont servies à beaucoup de cimarrones (esclaves fugitifs) pour trouver refuge.

Aujourd’hui, la « grotte de l’Indien » a été aménagée pour des visites, et il est possible de se désaltérer dans la « grotte des cimarrones », transformée en bar, restaurant, boîte de nuit.

La région est connue aussi pour le sol fertile et le climat favorable qui ont permis le développement de l'élevage ainsi que la culture des céréales et du tabac.

 

Viñales 2 Viñales 6 Viñales 7
Cubain Viñales 3 Viñales

 


Voilà, le voyage arrive à sa fin, et pour un repos bien mérité, destination deux plages paradisiaques : Cayo Largo et Cayo Levisa.

 

Viñales 4 Viñales - Cayo Levisa 2 Viñales 5

 

GASTRONOMIE :

Les plats typiques, se composent souvent de riz accompagné d’une soupe de fayots noirs. Il faut goûter les succulents beignets de patate douce et les bananes fries. Et bien sûr ne pas quitter l’île sans avoir mangé de la langouste de Cuba !
Et les fruits tropicaux ! Ils sont proposés entiers ou en jus de fruit, avec un choix sans fin : mangue, banane, ananas, goyave, papaye...

Les meilleures boissons sont à base de rhum comme le cuba libre, le mojitos, la piña colada, ou encore la spécialité de Trinidad : la cancháchara (rhum, miel, citron, eau servi dans un verre en terre)...

 

nourriture 1 nourriture 8 nourriture 7
magasin magasin 1 magasin 3

¡Hasta la vista Cuba!