BAIE DE NAPLES ET COTE ALMALFITAINE :

 

1er jour : Arrivée à Pompéi et première nuit à l’Hôtel Iside>.

 

 

 

NaplesAmalfi 0025

2e jour : Visite des fouilles. Impressionnant et poignant malgré le nombre de siècles écoulés depuis la catastrophe.

On peut très bien imaginer le court de la vie dans cette villégiature de la bourgeoisie romaine avant qu’elle ne soit ensevelie sous les cendres du Vésuve le 24 août 79, avec son forum, ses thermes, ses latrines, son théâtre et ses arènes et même son «  lupanar « http://fr.wikipedia.org/wiki/Lupanar> qui draine encore aujourd’hui beaucoup de monde.

Direction Positano par la presqu’ile de Sorrente. Une fois sortis de la baie de Naples, nous empruntons la magnifique route en corniche, étroite et sinueuse, qui nous amène à Positano,.ville balnéaire accrochée aux monts Lattari, aux ruelles pentues et semées d’escaliers .

 

 

 

 

037

Notre villégiature pour les 3 nuits à venir, se situe dans un petit village « Nocelle » surplombant de 1700 marches Positano .Petits déjeuners extraordinaires sur la terrasse fleurie du gite «casa Cuccaro »  avec vue sur le golfe de Sorrente .Dommage que la brume ait occulté un peu la vue.

 

NaplesAmalfi 0115 3e jour : Descente des 1700 marches menant de Nocelle à Positano où nous profitons de la mer. L’eau est excellente et rafraîchit la plante de nos pauvres pieds brûlée par les galets surchauffés de la plage. Le retour, épique, s’effectuera par le car local, sur-bondé, cosmopolite et bon enfant (échanges verbaux multi-linguaux et klaxon 2 tons italien donnant l’ambiance) par une petite route en lacets où le bus s’impose systématiquement à chaque croisement de véhicule !!!!

 

 

086 4e jour : Nous reprenons notre fameux bus pour Positano où nous avons rendez-vous à l’embarcadère pour une croisière à la journée direction Capri. Nous embarquons à une douzaine de personnes sur un petit bateau rapide équipé de matelas bain de soleil avec solarium à l’avant où nous profitons de la douceur ambiante, que ce farniente est agréable !! Nous découvrons la Côte Amalfitaine vue de la mer aves ses villages accrochés et ses jardins en terrasse. Au bout d’ 1 heure et demie de navigation, arrivée à Capri dont nous faisons le tour pour découvrir les différentes arches et grottes émaillant l’ile.

Quelques arrêts baignade super bons permettent d’apprécier l’eau turquoise. Attention arnaque : La visite de la Blue Grotta, très chère (par personne : 4 € entrée + 8,50 € location barque + Pourboire) pour à peine 2 minutes de visite où vous êtes encore plus mal considérés que du bétail !!! Time is money !!! L’ile par elle-même est surfaite et doit surtout sa notoriété aux vedettes de cinéma des années 60. Destination non obligatoire, ce n’est pas là bas que se trouvent les gens sympas. Sinon super croisière.

 

 

102

5er jour : Changement de villégiature, nous voici partis pour Agerola, bourgade au dessus d’Almalfi et lieu de départ du « Sentiero degli Dei » ou sentier des dieux. Nous sommes accueillis à bras ouverts dans le B&B Nido verde  par Gerardo et ses fils Alessandro et Roberto. C’est ici que nous passerons toute la fin de notre séjour et nous n’aurons jamais à le regretter.

Les petits déjeuners servis par Gerardo en tenue de maitre d’hôtel, avec des produits du jardin sont sublimes. Grace à eux notre italien s’améliore un peu. Pour arriver dans ce petit paradis, nous avons longé la côte de Positano à Amalfi.

Arrêt à Praiano avec sa jolie église baroque et son dôme vernissé puis nouvel arrêt baignade à Furore dans une jolie petite crique enchâssée entre deux hautes falaises. Nous décidons de laisser Amalfi pour aujourd’hui et de gagner directement  Nido verde. A la sortie d’Amalfi, la route s’élève en lacets au milieu de terrasses chargées de citronniers et de vignes. Sous les pampres, les tomates mûrissent à l’ombre. Et oui ici c’est un paradoxe, mais il faut dire que la température est vraiment élevée dans ces pentes calcaires. A chaque épingle la vue sur la mer Tyrrhénienne est différente, mais toujours aussi belle.

 

 

 

113 6er jour : Aujourd’hui, direction Positano par le chemin des dieux, chemin muletier très aérien, évoluant entre 400m et 700m d’altitude et reliant Agerola à Positano. Nous voici partis pour 4 heures de marche le long des falaises avec la mer bleue en point de mire. Le chemin suit les contours des gorges et est agrémenté de grottes et habitations troglodytes. La nature y est exubérante et tout est un régal pour les yeux. Ne surtout pas oublier d’emporter de quoi boire, surtout que, compte tenu du découpage de la côte, le village de Nocelle qui vous semble tout près est en fait encore à 1 heure de marche. Après avoir dévalé à nouveau nos 1700 marches, barboté un peu, le retour vers Amalfi se fera par bateau nous permettant d’admirer, de la mer, tout le chemin parcouru. Remontée sur le B&B en bus.

 

 

 

160 7e jour : Que de choses  à voir ici ! Et comme il est pratique d’utiliser les transports locaux ! Nous voici partis pour Ravello, charmante localité où Wagner est venu chercher l’inspiration, et l’a trouvée, à la suite de quoi un festival international de musique symphonique et ballets est organisé, chaque année, dans les jardins de la villa Rufolo où il a séjourné.  Autre lieu à visiter dans ce magnifique village, la villa Cimbrone qui, elle, a accueillie Greta Garbo, et surtout son parc (le plus beau panorama du monde selon Gore Vidal), immense, reposant, envoûtant avec son esplanade et sa vision infinie sur la grande bleue. Eglises, monastère et Duomo peuvent parfaire la visite. Retour à Amalfi par Scala et visite d’Amalfi très agréable.

 

 

8e jour : Armés du plan et des conseils de Roberto, nous voici en route pour Naples, toujours en bus. Après avoir évité un vol à l’arrachée par 2 asiatiques, nous rejoignons le centre historique où la présence policière nous permet de nous sentir en sécurité. Nous ne nous éloignerons jamais des rues principales, malgré l’envie qui nous démange de nous perdre dans les ruelles colorées, mais, sans guide local, ce n’est pas été prudent !

 022

La visite de la Capella San Severo Chapelle San Severo à Naples> avec ses magnifiques sculptures, le Christ voilé, la pudeur ou la désillusion pour ne citer que ces 3 œuvres, nous laisse émerveillés par la maîtrise des sculpteurs. C’est tellement bien fait que l’on a l’impression que le Christ respire et que son voile se soulève. Tout est merveille et nous avons du mal à sortir pour continuer nos visites.

Nous descendons via Gregorio Armeno, la rue des santons, où sont exposées toutes les crèches, spécialité napolitaine. La rue est une succession de boutiques où nous reconnaissons, parmi les santons, des personnalités du monde artistique, du business ou de la politique tous pays confondus.


Nous avons même la plaisir de retrouver notre cher Nicolas accompagné de sa Carla et d’une grosse valise !! Le mélange pieux et païen des figurines est déroutant mais sympathique. Nous déambulons dans le centre historique, avec arrêt à San Gennaro dont nous ne pouvons pas profiter à cause de sa fermeture. Nous rejoignons la galleria Umberto 1er par la via di tribunali et la via Toledo où une bonne granité nous requinque. Il faut dire, qu’ici, l’atmosphère est très particulière. Il y a très peu de trottoirs et tout se passe dans la rue, un joyeux mélange de business et de farniente ; vie trépidante avec un méli mélo de piétons, voitures, scooters, vélos et j’en passe, ponctuée par les klaxons, mais sans agressivité. Il ne faut pas oublier d’avoir l’œil partout. Nous prendrons la spécialité napolitaine « le café alla nociolla » au café Gambrinus avant de rejoindre le port par la place Plébiscito ou nous retrouverons le bus du retour.

Le soir, une surprise de la part de Roberto, nous attend. Nous sommes conviés dans une vieille demeure en cours de restauration et en passe de devenir une maison d’hôtes et de dégustation genre bar à vins, pour le quart de finale Espagne/France. La défaite pour nous ne est pas amère, puisque l’accueil est très chaleureux et le vin très enivrant, heureusement qu’un plateau de charcuterie Italienne accompagne le divin nectar. Donc une excellente soirée mais qui est loin de se terminer puisque, de retour au B&B, nous sommes attendus par Gerardo qui tient absolument à nous faire partager l’amour de sa région en nous emmenant sur les plus beaux points de vue nocturnes du coin, d’une part sur Amalfi et d’autre part sur Positano. C’est effectivement magnifique mais notre journée se termine vers 1H30. Gros sommeil !!!

 

9e jour : Petit break, bien mérité, à l’ombre des arbres fruitiers dans le jardin du B&B après avoir fait une petite ballade sur un sentier local (aller : descente, retour : montée) 2,3 courses au village et avoir vu un mariage accompagné de pétards (tradition purement napolitaine) et pétarades de moto, au grand désespoir des petits qui, les pauvres, sont complètement affolés et en pleurs.

En fin d’après midi, nous prenons notre voiture afin de musarder en longeant la mer. Nous ne pouvons nous arrêter à Atrani, plus petit village de la côte amalfitaine, jouxtant Amalfi. Nous continuons sur Minori où nous dégustons una buona gelata en flânant dans ses pittoresques ruelles et sur le fronton de mer. Un petit tour à Scala er retour à Agerola où, ce soir, c’est le quart de finale Italie/Angleterre. Nous dinons dans une pizzeria où les tifosi nous regardent comme si nous étions des anglais. Courageux mais pas téméraires, nous décidons d assister aux tirs au but dans notre chambre, c’est plus sûr. Euréka, ils ont gagnés. Tut, Tut, Tut.

 

NaplesAmalfi 0190 10e jour : Nous découvrons le nord de la côte amalfitaine jusqu’à Punta Campanella qui marque l’entrée sud de la baie de Naples. Nous roulons jusqu’à Sant’Agata Sui Due Golfi et de là, nous plongeons sur la marina del Cantone où une pose baignade s’avère obligatoire. Nous nous hydratons à la granite al melone et al cocomero (pastèque) avec une préférence pour il melone. Nous nous arrachons littéralement de nos bains de soleil pour respecter le planning de la journée mais, dieu, que c’est dur, il fait très chaud.

Pourtant, nous ne regrettons rien, une petite route étroite et tortueuse nous mène à Punta Campanella où nous empruntons un merveilleux sentier côtier surplombant la mer et les criques. Le panorama est absolument fabuleux avec l’ile de Capri face à nous. Le retour s’effectue par Sorrento et le coli di Fontanelle pour ne pas perdre une miette du spectacle que la nature nous offre.

 

 

 

11e jour : L’ultimo. Notre voyage touche à sa fin. Après un dernier petit déjeuner, un peu triste il faut bien l’avouer, et des adieux très émus de la part de Gerardo, il est temps pour nous de rentrer sur Naples.
NaplesAmalfi 0196

Cependant, notre avion ne décollant qu’en fin de soirée, nous avons le temps de visiter Herculanum Herculanum - Wikipédia> et de contempler Naples et sa baie du haut du Vésuve Vésuve - Wikipédia>.

Ercolano ou Herculanum qui était situé au bord de la mer avant la terrible éruption du 24 août 79 est bien plus petite que la prestigieuse Pompéi mais a gardé plus de cohésion car, enterrée sous plusieurs mètres de boue et matériaux, elle a été protégée des ravages du temps et des pilleurs.

L'impression est beaucoup moins saisissante que celle de Pompéi mais les édifices sont extrêmement bien conservés. Nous pouvons ainsi mieux appréhender la vie de l’époque. C’est un excellent complément à la visite de Pompéi.

 

 

Continuant notre chemin, nous voici sur les pentes du Vésuve, en pleine chaleur, sous un soleil de plomb. Prenant notre courage à deux mains, nous attaquons les 200 derniers mètres du volcan par un chemin en spirale autour du cône où les scories, roulant sous nos pieds, nous donnent l’impression de marcher à reculons. Arrivés au sommet, le cratère, heureusement bien endormi (nous ne verrons pas une seule fumerolle) s’ouvre sous nos pieds. La vue depuis le sommet est malheureusement occultée par la brume de chaleur et nous prive de photos sur Naples et ses environs, nous garderons pour nous la beauté des lieux. Nous redescendons du plus surveillé des volcans, il est bardé de capteurs en tout genre, pour rejoindre l’aéroport. C’est la fin d’un parcours alliant histoire et découvertes. De ce voyage resteront en mémoire la beauté des lieux et l’extrême cordialité de la plupart des gens que nous avons côtoyés.
218

 

 

Plus d'infos sur l'hstoire archéologique du site :

 

Voir : Pompéi et Herculanum>

 

Album photos :

 

1
1 1
2
2 2
3
3 3
4
4 4
5
5 5
6
6 6
7
7 7
8
8 8
9
9 9
10
10 10
11
11 11
12
12 12
13
13 13
14
14 14
15
15 15
16
16 16
17
17 17
18
18 18
19
19 19
20
20 20
21
21 21
22
22 22
23
23 23
24
24 24
25
25 25
26
26 26
27
27 27
28
28 28
29
29 29
30
30 30
31
31 31
32
32 32
33
33 33
34
34 34
35
35 35
36
36 36
37
37 37
38
38 38