Basilique Sainte-Sophie Istanbul :

 

Sous l’Empire Romain :

 

Empereur Constantin : Cet Empereur serait à l’origine de la basilique en 330, après sa conversion au christianisme.. Elle était consacrée à la « Sagesse Divine » (Ἁγία Σοφία / Hagía Sophía). Elle fut probablement érigée sur les ruines d'un ancien temple d'Apollon, sur une colline surplombant la mer de Marmara.

A l’origine, l’édifice devait être érigé comme son propre mausolée. Elle abrita les reliques des Saints André, Timothée et Luc vers 356. Il fut consacré aux Apôtres et devint l'Eglise des Saints Apôtres.

Constantin (en cours)>

 

Empereur Constance II : C'est l'empereur Constance II qui consacra (Revêtir d'un caractère sacré en dédiant à quelque divinité par une action rituelle) ce premier édifice, le 15 février 360. C'était alors la plus grande église de la ville « la Grande Église ».

Empereur Arcadius : L'édifice fut incendié lors d'une émeute en 404.

Empereur Théodose II : Il reconstruit l’édifice en 415. Le bâtiment retrouva un plan basilical classique. En 532, l’édifice fut de nouveaux incendié lors de l'insurrection dirigée contre l'empereur Justinien, qui embrasa Constantinople pendant six jours.

Empereur Justinien 1er : L’église fut reconstruite en 532, par cet empereur (et son épouse Theodora).

Sous l’Empire Ottoman :

Le Sultan Mehmed II : Il s'emparera de Constantinople en 1453 l’église devient une mosquée.

Les Ottomans ont ajouté quatre minarets en plus des noms d'Allah et de Mahomet sur deux panneaux de bois à l'intérieur de l'édifice. Elle restera la mosquée principale de Constantinople pendant cinq siècles.

Sous la république Turque :

Le président Atatürk : Ce fondateur et premier président de la république Turque transforma la mosquée en musée, entre 1930 et 1935.