Acropole Sacre d'Athènes (en cours) :

Source : Les cahiers Science & Vie (dont je suis abonné) N° 97 Février 2007.

 

A peine sortie des guerres Médiques, Athènes assoit progressivement sa puissance. Et entame, sous la direction de Périclès, un chantier grandiose. Une nouvelle Acropole prend forme, glissant discrètement d'un style à l'autre.

Sur l'Acropole, cette colline dédiée au dieux, le temps semble s'être accéléré. En quelques années, les sculpteurs sont passés du style sévère à un style libre, insufflant mouvement et vie à leurs personnages. On a alors parlé de "révolution grecque".

 

 L'Acropole telle que nous la connaissons est par conséquent le résultat de trois phases :

- Le remodelage du site après les guerres Médiques.

- La construction du Parthénon et des Propylées à l'instigation de Périclès.

- La construction du temple d'Athéna Nikè et de l'Erechthéion lors des trêves conclues durant la guerre du Péloponnèse.

 

Temple  :

 

Après la victoire de Marathon (-490), les Athéniens décident de doter l'Acropole d'un nouveau temple, désigné plus tard sous le nom de Pré-Parthénon. Après sa destruction par les Perses, en -480, il faudra attendre jusqu'à -447 pour que les constructions reprennent sur l'Acropole.

 

Au Ves., Athènes compte au moins 30 000 personnes dont une grande partie d'étrangers et d'esclaves. L'agora est le grand centre politique, mais aussi économique, de la ville. Elle est traversée par la Voie sacrée qui mène au Parthénon, sur l'Acropole. C'est le chemin emprunté par la procession des Panathénées.

 

Un immense chantier s'ouvre en -447, ponctué par la construction d'édifices qui viendront étoffer le sanctuaire jusqu'en pleine époque romaine. Le nouveau Parthénon, au plan ambitieux, est conçu pour abriter la colossale statue d'Athéna. Suivent les Propylées et, plus tard, le temple d'Athéna Nikè ainsi que l'Erechthéion.

 

 

temple1
temple2
Les Propylées, avec leurs façades de style dorique, dominent la colline. En empruntant cette entrée monumentale, on découvrait devant soi la statue d'Athéna Promachos (combattante), une autre oeuvre de Phidias. On raconte que cette statue colossale, visible de loin, guidait les voyageurs à l'aproche de la ville.

 

 

 

Temple d'Athéna Nikè :

 

Temple de l'Erechthéion :

Terminé vers -406, l'Erechthéion, temple de style ionique (voir plus bas), abrite la vieille statue, probablement en bois, d'Athéna . La déesse partage ce lieu de culte avec Poséidon, Cécrops et Erechthée, héros mythiques aux origines de la cité.

Chef-d'oeuvre de l'ordre ionique (voir architecture plus bas), l'Erechthéion, dont le corps central est dédié à Athéna Polias, évoque le combat mythique entre Athéna et Poséidon.

 

 

Architecture :

 

 

Les styles dorique et ionique sont moins séparés par le temps que par la géographie. Originaires l'un du Péloponnèse, l'autre d'Asie Mineure, ils se sont alliés avec bonheur sur l'Acropole.

 

Ordre Dorique :

 

dorique haut

dorique bas

 

 

 

 

 Ordre Ionique :

 

 ionique haut
 ionique bas
 

 

 

chapiteau1 chapiteau2


 

 

Les grandes dates du chantier :

- 490 : Victoire athénienne de Marathon. Début de construction d'un nouveau temple dédié à Athéna, appelé plus tard Pré-Parthénon.

- 480 : Fin de la deuxième guerre Médique scellée par les victoires de Salamine et de Platées.

- 449 : Arrivées de Périclès à la tête de l'état athénien.

- 447 -438 : construction du Parthénon.

- 431 - 404 : guerre du Péloponnèse.

- 429 : Mort de Périclès.

- 424 - 418 : Construction du temple d'Athéna Niké.

- 420 -405 Construction de l'Erechthéion.